Diabète

Améliorer l'observance thérapeutique au Royaume-Uni

Contexte

Plus de 340 millions de personnes souffrent de diabète dans le monde
Le nombre de personnes atteintes de diabète au Royaume-Uni a augmenté de 2,9 millions
On estime que 46,3 % des personnes diabétiques ignorent qu'elles le sont

Le défi

Plus de 90 % des personnes diabétiques au Royaume-Uni présentent un diabète de type 2, ce qui multiplie par deux le risque de maladies cardiovasculaires et diminue l'espérance de vie moyenne de sept ans. Ces risques sont en partie dus à une mauvaise observance thérapeutique :

Près de 87 %

des patients diabétiques ne prennent pas suffisamment correctement leurs médicaments afin d'en bénéficier

Moins d'un tiers

de ceux à qui l'on a prescrit des sulfamides hypoglycémiants et/ou de la metformine prennent ces médicaments correctement

Seulement 28 %

des personnes atteintes de diabète parviennent à un contrôle glycémique correct

Le taux élevé de non-observance thérapeutique dans le cadre du diabète est lié à :

  • Un manque de compréhension de la maladie et de ses complications possibles
  • Des difficultés à suivre des traitements complexes
  • Les effets indésirables des médicaments

Aide apportée par Patient Connect

Notre équipe clinique a élaboré des messages cliniques adaptés pour s’attaquer à des difficultés d'observance spécifiques chez ce groupe de patients

Notre réseau britannique de 6 500 pharmacies a été informé de cette difficulté

Au moment de la délivrance, les pharmaciens ont formulé les messages cliniques aux patients venus récupérer le médicament cible ; ils ont fourni des informations sur la manière de prendre le médicament cible correctement (par exemple, 'à la même heure, tous les jours') et ont expliqué pourquoi cela était important

Résultats

L'impact sur les ventes de produits conditionnés a été en hausse constante dès le premier mois du programme de soutien aux patients. Au douzième mois, la croissance était supérieure de 27 % dans nos pharmacies actives par rapport à celles (témoins) qui étaient inactives.

Ces résultats suggèrent que le programme de soutien aux patients a eu un effet significatif sur l'observance thérapeutique des patients.